Premier concept audiovisuel
bilingue en Europe

SP FR

Autochtones Urbains

Autochtones Urbains

A Montréal comme dans d’autres villes du Québec, plusieurs organismes et associations travaillent pour le bien être des communautés autochtones. Ils aident les autochtones à lutter contre les fléaux qui dévastent leurs communautés tels que le chômage, la drogue, l’alcool et les maladies.

autochtones urbains projet autochtones quebec

autochtones urbains projet autochtones quebec

Le Projet Autochtones Québec aide au développement social et professionnel des premières nations, il offre des services d’aide et d’hébergement aux personnes en difficulté, souvent des personnes ayant souffert de répression, d’abus psychologiques ou physiques sous prétexte d’appartenir à une communauté autochtone.

Le CAAM (Centre d’Amitié Autochtone de Montréal) existe depuis 40 années, et comme centre culturel, il est le seul centre de service, de ressource, et de référence sur l’île de Montréal, avec le mandat de servir les peuples autochtones en milieu urbain, leurs familles, et ceux nécessitant de l`aide ou de ressources sur la santé, le plan social et légal, l’emploi, et la formation, ainsi que sur les aspects culturels.

autochtones urbains wakiponi

autochtones urbains wakiponi

Le Wapikoni a été fondé en 2004 par la cinéaste Manon Barbeau, le Conseil de la Nation Atikamekw et le Conseil des jeunes des Premières Nations, le Wapikoni est un organisme de médiation, d’intervention, de formation et de création audiovisuelles qui s’adresse aux jeunes autochtones dans le but de contrer les taux élevés de suicide, de décrochage scolaire et de toxicomanie.

Le Réseau de télévision des peuples autochtones, ou Aboriginal People’s Television Network, plus connu sous son acronyme APTN, est le premier réseau national de télévision autochtone au monde. Conçues par les Autochtones, pour les Autochtones et au sujet des autochtones, ses émissions sont destinées à tous les Canadiens et aux téléspectateurs du monde entier. L’entrée en ondes de RTPA, le 1er septembre 1999, a constitué une étape importante pour le Canada autochtone. En effet, pour la première fois de l’histoire de la télédiffusion, les Premières nations, les Inuits et les Métis ont pu faire connaître leurs histoires à tout le Canada grâce à un réseau national de télévision à contenu autochtone. Composée de documentaires, de revues d’actualité, d’émissions dramatiques, éducatives et de cuisine, d’émissions spéciales de variétés et de séries pour enfants, la programmation donne à tous les Canadiens l’occasion de découvrir le monde diversifié des peuples autochtones du Canada et du monde entier.

autochtones urbains idle no more

autochtones urbains idle no more

Le mouvement Idle No More – Jamais plus l’inaction, désigne le mouvement de contestation des Premières Nations du Canada déployé en réaction à l’adoption par le gouvernement Harper d’une loi omnibus, Loi C-452, sanctionnée par le parlement canadien, qui entraîne, selon les manifestants, la violation des traités ancestraux. Cette loi fait en sorte de déposséder les autochtones de leurs richesses et notamment de leurs territoires qui recouvrent la plus grande partie de la région, sans aucune contrepartie ni compensation.

¡Partagez!
Plus de vidéos