Premier concept audiovisuel
bilingue en Europe

SP FR

Un Homme est en train de regarder une femme

César Vallejo est considéré au Pérou comme l’un des meilleurs innovateurs de la poésie du XXe siècle et le meilleur représentant de la littérature de son pays. Il est, selon le critique Thomas Merton, « le plus grand poète catholique depuis Dantes, et, de par catholique, j’entends universel », et selon Martin Seymour-Smith, « le plus grand poète du XXe siècle dans toutes les langues ».

Il publia à Lima ses deux premiers recueils de poésies: Los heraldos negros (1918), avec des poèmes qui, si bien d’un aspect formel, sont encore d’appartenance moderniste, constituent à la fois le commencement de la recherche d’une différenciation expressive; et Trilce (1922), oeuvre qui signifie la création d’un langage poétique très personnel, coïncidant avec l’irruption de l’avant-gardisme au niveau mondial. En 1923 il part vers l’Europe pour ne plus jamais revenir dans sa patrie. Jusqu’à sa mort il vivra principalement à Paris, où il écrira ce poème « Un hombre está mirando a una mujer » qui fait parti de l’un de ses plus célèbres recueils., « Poemas Humanos ».

Ses poèmes posthumes furent réunis dans deux recueils: « Poemas humanos » et « España, aparta de mí este cáliz », publiés en 1939 grâce à la ténacité de Georgette Vallejo, son épouse. La poésie réunie dans ces deux derniers volumes est radicalement sociale, avec des thèmes profondément idéologiques et humains. Pour beaucoup de critiques, les « Poemas Humanos » constituent la meilleure production poétique, qui lui ont donné, à juste titre, la qualification de « poète universel ».

Reportage de Rubén Romero Prieto
avec Itzel Guevara
4′ HD Fr/Esp, Paris

¡Partagez!
Plus de vidéos