Premier concept audiovisuel
bilingue en Europe

SP FR

Plan Nord Canada

Systématiquement dépossédés de leur identité, invisibles pour les médias et exclus de l’imaginaire canadien, les autochtones se maintiennent en marge des décisions qui concernent leurs immenses territoires, riches en ressources naturelles. Territoires indispensables pour la mise en place de l’ambitieux et polémique projet gouvernemental du Plan Nord, qui promet 20 000 nouveaux emplois pendant son élaboration.

plan nord canada1

plan nord canada1

Le Plan Nord est un programme de développement économique des régions nordiques du Québec proposé par le Gouvernement Jean Charest en mai 20111. Il prévoit des investissements publics et privés de l’ordre de 80 milliards de dollars dans un horizon de 25 ans. Le plan, qui se veut axé sur le « développement durable », comprend l’ouverture de mines, le développement de projets d’énergie renouvelable et la construction d’infrastructures de transport. Il devrait, selon le gouvernement, permettre le maintien et ou la création de 20 000 emplois par année pendant la durée du projet.

D’abord proposé au cours des semaines précédant la campagne électorale de 2008 par le chef du Parti libéral du Québec Jean Charest, le Plan a longtemps été vu comme un exercice de rhétorique électoraliste.

Il a été dénoncé par les Innus qui menacent d’y faire obstacle et raillé par des chroniqueurs et l’opposition péquiste à l’Assemblée nationale en raison de l’absence de tout document écrit à ce sujet, hormis les communiqués de presse des libéraux.

 

Le Plan Nord est une occasion pour le Québec de s’approprier les ressources naturelles des régions nordiques du Québec. Des ressources naturelles placées sur des territoires appartenant à des communautés autochtones.
Une manifestation regroupant plusieurs centaines de personnes a eu lieu le 20 avril 2012 devant le Palais des Congrès à Montréal où se tenait le Salon des ressources naturelles. Ce rassemblement qui avait pour objectif de dénoncer le Plan Nord a été déclaré illégal par le SPVM puisque les organisateurs n’avaient pas remis le trajet de l’évènement aux autorités, dû au nouveau règlement de police qui entraîne par ailleurs la controverse. Environ une dizaine de personnes ont été arrêtées pour s’être confrontées avec les policiers sur place.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/04/20/001-conflit-etudiant-vendredi.shtml [archive]

Le rappeur canadien (et autochtone) Samian s’est exprimé contre ce projet dans sa chanson Plan Nord (https://www.youtube.com/watch?v=PgKA7WcPZK0 [archive]).

Source: Wikipedia

¡Partagez!