Gustavo Ovalles et Sonidos del Orinoco

Con todos los que quieras

Le projet 

Ce projet s’articule autour de la musique traditionnelle vénézuélienne et contribue à maintenir la mémoire historique vive. C’est un apport à l’identité d’un peuple afin de le transmettre aux nouvelles générations. Il est également porteur d’un message écologique sur la problématique de l’eau et les difficultés d’accès à l’eau potable dans le monde.
L’Orénoque, en espagnol río Orinoco, est un fleuve du Venezuela et de Colombie, en Amérique du Sud d’où est natif le peuple «Warao», peuple des pirogues. Ce dernier a dû fuir ses terres après une catastrophe écologique qui mena à une pénurie d’eau douce, leur principale source de vie.
Pour ce projet les musiciens s’accompagnent d’instruments typiques de cette partie du globe : les maracas Llaneras, le cuatro, les percussions comme les quitiplas et également la basse, le violon et la guitare. Gustavo Ovalles toujours à la recherche de nouvelles sonorités, crée lui même des instruments à base de tuyaux en détournant leur utilité première pour magnifier la musique.
La musique porte les marques de cultures diverses, et présente une originalité incontestable. Le spectacle nous mène à la rencontre des différentes populations séculairement implantées ou émigrées dans cette partie de l’Amérique du Sud et qui ont participé, chacune à sa manière, à l’expression d’une culture métissée et caractéristique.

La tradition

UNE FORCE LIÉE AUX ANCÊTRES, A LA NATURE ET A L’HISTOIRE
Après 5 ans d’études au conservatoire de Caracas au Venezuela, où il étudie la théorie, l’harmonie, le piano, le violoncelle et les percussions. Il se tourne vers la percussion et la danse traditionnelle vénézuélienne qu’il étudie auprès des plus grands professeurs. Il poursuivi son travail d’investigation dans les villages vénézuéliens pour y découvrir les racines de la musique traditionnelle. Ses recherches le mènent à la Havane (Cuba) pour travailler avec des maîtres de tambour bata (tambour religieux) afin d’y être initié et de devenir fils du tambour (Omo Aña).
Depuis son arrivée en France en 1997, son talent et ses connaissances musicales lui permettent de travailler avec de grands artistes du monde de la Salsa, du Jazz et de partager sa musique traditionnelle avec des musiciens du monde. Un parcours initiatique à travers plusieurs univers partagés, d’Orlando Poleo (latin jazz) à Justin Vali (Maître de la Valiha, Madagascar), D’Gary (guitare – Madagascar), Julien Loureau (jazz) et Omar Sosa (jazz) qu’il accompagne dans différents projets.
Ses projets le mènent à se produire dans de nombreux festivals de Jazz, comme celui de Montréal, North Sea Jazz Festival en Hollande, Saint-Louis au Sénégal. Il se produit sur des scènes prestigieuses comme le Carnegie Hall et le Blue Note à New-York et à Tokyo.

En savoir plus : sonidosdelorinoco

Le groupe sera en concert le 20 avril à la Marbrerie ! Venez nombreux le découvrir et re-découvrir ! 21 rue Alexis Lepère – 93100 Montreuil // M° ligne 9 Mairie de Montreuil